Parcours Vélo de Route
Le Soudet par Sainte-Engrâce, la montée infernale

Un des cols les plus rudes des Pyrénées, le Soudet se mérite. Longue approche depuis Tardets, paysages fabuleux jusqu'aux dernières maisons de Sainte-Engrâce, puis une longue et très dure montée vers le plateau du Soudet, juste en dessous de la station de La Pierre Saint-Martin où l'on montera si on a encore les jambes (ou la visibilité !). 65 km et 1600 m de dénivelé positif, ça pique ;-)
Vélo de Route
Difficile
64.8 km
1650 m
Epingle à droite, encore 3 kilomètres de montée très sèche dans la forêt. La Haute-Soule se mérite vraiment ! On sort des arbres, le regard balaye l'horizon, sur la droite le Pic d'Orhy, et devant, Arlas... Epingle à gauche, suivie immédiatement d'une épingle à droite, ça y est, vous êtes presque arrivé au sommet !

Le Soudet, enfin. Faites une pause "selfie", jouissez du panorama inouï qui s'offre à vous : A votre gauche, le Haut-Béarn avec quelque part là-bas la Marie-Blanque où Le Blaireau avait été chercher le Maillot en 1986, devant vous la station de La Pierre Saint-Martin où un certain Christopher avait assommé le Tour de France 2015, et à votre droite le Port de Larrau où le Grand Miguel (Indurain) avait définitivement perdu la Grande Boucle 19 ans auparavant...
Le temps d'enfiler le coupe-vent ou de mettre la feuille de journal (ou le morceau de couverture de survie ;-), et hop, à gauche toute, direction Arette par "la route du Tour". Une descente facile, en faisant toutefois attention dans les virages en épingle : Les automobilistes locaux ont l'habitude de prendre large, et certains camping-caristes peuvent vous surprendre... Laisser filer après le Plateau de Souche : De bons bouts droits permettent de mettre les gaz en toute sécurité. Quelques virages à prendre en restant bien sur la droite de la chaussée, et voilà le hameau de La Mouline, mondialement connu pour La Montée Impossible : jetez un œil sur la colline à droite, vous y verrez les traces des motos.
La zone de picnic à gauche, puis le rocher d'escalade, le pont, la pisciculture, le poster de Bernard Labourdette, le vieux vélo jaune sur la cabane de berger, et voilà déjà Arette ! Après vous être changé, ou en tenue de cycliste, vous pourrez prendre une bonne collation arrosée d'une bonne bière (une Akerbeltz de préférence ;-) à l'Hôtel de l'Ours, un établissement 100% Vélo !" traduction="Le final de ce parcours emprunte la route principale de la Pierre Saint-Martin, on laissera la voiture à Arette pour une mise en jambes agréable et un retour tout schuss ou presque. Direction Tardets par Lanne-en-Barétous et son raidard qui vous mettra en condition, puis le long faux-plat précédant la descente vers Montory...

Juste avant l'entrée dans Tardets, on vire à gauche pour Sainte-Engrâce, le long du Saison. Les réjouissances commencent à la sortie de Licq-Athérey, où l'ancienne Brasserie Akerbeltz vous rappellera qu'une bonne bière vous attend quelque part après votre sortie ! Un bon petit coup de cul entre deux maisons, puis le long, très long faux plat qui vous mènera d'abord au rond-point où vous prendrez à gauche, laissant la route de Larrau et de Bagargui pour une autre fois...

Dès le rond-point passé, un beau panneau indique le début du col du Soudet. Surtout, ne vous fiez pas au pourcentage moyen affiché ! En effet, jusqu'aux fameuses gorges de Kakuetta, la pente ne dépasse pas les 3%, 4% ici ou là. C'est après Kakuetta que ça se corse. Les déclivités augmentent, les virages s'enchainent et les nécessaires relances avec. Profitez bien du panorama, avec les gorges d'Ehujarre à votre droite, puis la magnifique église de Sainte-Engrâce juste devant vous. Elevez alors le regard, et vous distinguerez peut-être un morceau de la route sur laquelle vous serez... dans quelques dizaines de minutes.
On laisse l'auberge "Chez Berriex" derrière soi (en pensant à la délicieuse omelette aux cèpes toujours préparée avec passion par le patron), et on enquille les vrais pourcentages du Soudet. Du 14-15% par endroits, du 10% en moyenne, des passages à 20%... Et une ligne presque droite avant le col de Suscousse et ses 1200 mètres d'altitude...
Epingle à droite, encore 3 kilomètres de montée très sèche dans la forêt. La Haute-Soule se mérite vraiment ! On sort des arbres, le regard balaye l'horizon, sur la droite le Pic d'Orhy, et devant, Arlas... Epingle à gauche, suivie immédiatement d'une épingle à droite, ça y est, vous êtes presque arrivé au sommet !

Le Soudet, enfin. Faites une pause "selfie", jouissez du panorama inouï qui s'offre à vous : A votre gauche, le Haut-Béarn avec quelque part là-bas la Marie-Blanque où Le Blaireau avait été chercher le Maillot en 1986, devant vous la station de La Pierre Saint-Martin où un certain Christopher avait assommé le Tour de France 2015, et à votre droite le Port de Larrau où le Grand Miguel (Indurain) avait définitivement perdu la Grande Boucle 19 ans auparavant...
Le temps d'enfiler le coupe-vent ou de mettre la feuille de journal (ou le morceau de couverture de survie ;-), et hop, à gauche toute, direction Arette par "la route du Tour". Une descente facile, en faisant toutefois attention dans les virages en épingle : Les automobilistes locaux ont l'habitude de prendre large, et certains camping-caristes peuvent vous surprendre... Laisser filer après le Plateau de Souche : De bons bouts droits permettent de mettre les gaz en toute sécurité. Quelques virages à prendre en restant bien sur la droite de la chaussée, et voilà le hameau de La Mouline, mondialement connu pour La Montée Impossible : jetez un œil sur la colline à droite, vous y verrez les traces des motos.
La zone de picnic à gauche, puis le rocher d'escalade, le pont, la pisciculture, le poster de Bernard Labourdette, le vieux vélo jaune sur la cabane de berger, et voilà déjà Arette ! Après vous être changé, ou en tenue de cycliste, vous pourrez prendre une bonne collation arrosée d'une bonne bière (une Akerbeltz de préférence ;-) à l'Hôtel de l'Ours, un établissement 100% Vélo !">Le final de ce parcours emprunte la route principale de la Pierre Saint-Martin, on laissera la voiture à Arette pour une mise en jambes agréable et un retour tout schuss ou presque. Direction Tardets par Lanne-en-Barétous et son raidard qui vous mettra en condition, puis le long faux-plat précédant la descente vers Montory...

Juste avant l'entrée dans Tardets, on vire à gauche pour Sainte-Engrâce, le long du Saison. Les réjouissances commencent à la sortie de Licq-Athérey, où l'ancienne Brasserie Akerbeltz vous rappellera qu'une bonne bière vous attend quelque part après votre sortie ! Un bon petit coup de cul entre deux maisons, puis le long, très long faux plat qui vous mènera d'abord au rond-point où vous prendrez à gauche, laissant la route de Larrau et de Bagargui pour une autre fois...

Dès le rond-point passé, un beau panneau indique le début du col du Soudet. Surtout, ne vous fiez pas au pourcentage moyen affiché ! En effet, jusqu'aux fameuses gorges de Kakuetta, la pente ne dépasse pas les 3%, 4% ici ou là. C'est après Kakuetta que ça se corse. Les déclivités augmentent, les virages s'enchainent et les nécessaires relances avec. Profitez bien du panorama, avec les gorges d'Ehujarre à votre droite, puis la magnifique église de Sainte-Engrâce juste devant vous. Elevez alors le regard, et vous distinguerez peut-être un morceau de la route sur laquelle vous serez... dans quelques dizaines de minutes.
On laisse l'auberge "Chez Berriex" derrière soi (en pensant à la délicieuse omelette aux cèpes toujours préparée avec passion par le patron), et on enquille les vrais pourcentages du Soudet. Du 14-15% par endroits, du 10% en moyenne, des passages à 20%... Et une ligne presque droite avant le col de Suscousse et ses 1200 mètres d'altitude...
Epingle à droite, encore 3 kilomètres de montée très sèche dans la forêt. La Haute-Soule se mérite vraiment ! On sort des arbres, le regard balaye l'horizon, sur la droite le Pic d'Orhy, et devant, Arlas... Epingle à gauche, suivie immédiatement d'une épingle à droite, ça y est, vous êtes presque arrivé au sommet !

Le Soudet, enfin. Faites une pause "selfie", jouissez du panorama inouï qui s'offre à vous : A votre gauche, le Haut-Béarn avec quelque part là-bas la Marie-Blanque où Le Blaireau avait été chercher le Maillot en 1986, devant vous la station de La Pierre Saint-Martin où un certain Christopher avait assommé le Tour de France 2015, et à votre droite le Port de Larrau où le Grand Miguel (Indurain) avait définitivement perdu la Grande Boucle 19 ans auparavant...
Le temps d'enfiler le coupe-vent ou de mettre la feuille de journal (ou le morceau de couverture de survie ;-), et hop, à gauche toute, direction Arette par "la route du Tour". Une descente facile, en faisant toutefois attention dans les virages en épingle : Les automobilistes locaux ont l'habitude de prendre large, et certains camping-caristes peuvent vous surprendre... Laisser filer après le Plateau de Souche : De bons bouts droits permettent de mettre les gaz en toute sécurité. Quelques virages à prendre en restant bien sur la droite de la chaussée, et voilà le hameau de La Mouline, mondialement connu pour La Montée Impossible : jetez un œil sur la colline à droite, vous y verrez les traces des motos.
La zone de picnic à gauche, puis le rocher d'escalade, le pont, la pisciculture, le poster de Bernard Labourdette, le vieux vélo jaune sur la cabane de berger, et voilà déjà Arette ! Après vous être changé, ou en tenue de cycliste, vous pourrez prendre une bonne collation arrosée d'une bonne bière (une Akerbeltz de préférence ;-) à l'Hôtel de l'Ours, un établissement 100% Vélo !

Trace GPX
Fiche PDF
Widget HTML
Suivre sur Mobile New

Cartographie

Photos et Vidéos

Le Soudet par Sainte-Engrâce, la montée infernale.


Informations Complémentaires

Trafic : Majoritairement Faible
État des Routes ou Chemins : Moyen

Prévisions Météo - Arette

Aujourd'hui

Ciel dégagé
16°C
 

  63%
  2.1 km/h  
Demain

Ciel dégagé
27°C
9°C

  47%
  0.28 km/h    O
Vendredi

Ciel dégagé
27°C
9°C

  48%
  1.87 km/h    NE

Commentaires

Veuillez vous connecter pour pouvoir donner votre avis