Événement

La Haute Route Pyrénées - Édition 2018

Événement

La Haute Route Pyrénées - Édition 2018

Parcours

Etape 1 : Pau – Pau

Col de Marie-Blanque - Crédit : noahbloom via Flickr

En partant de Pau, ville du Grand Départ 2018, les cyclistes s’élancent sur une boucle de 151 km au cœur des Pyrénées-Atlantiques comprenant les cols de Labays, Bouesou et Marie-Blanque.
Après une première partie d’étape à travers les paysages vallonnés du Béarn, les participants enchaînent les ascensions inédites de Labays et Bouesou avant de rejoindre le pied de Marie-Blanque.
Culminant à 1035 m d’altitude, le Col de Marie Blanque est un classique de la Haute Route Pyrénées avec une pente moyenne de 7,6 % sur 9 km.
Après la descente, les coureurs rejoignent Pau.
Vélo de Route Très Difficile 147.6km 2700m

Etape 2 : Pau – Hautacam

Lors de cette étape, les cyclistes parcourent les 40 premiers kilomètres sur un faux plat montant pour atteindre le pied de l’Aubisque. Ce col irrégulier sera un vrai challenge pour les participants avec des sections à plus de 12 % et des plateaux proches de 4 %.
À 1709 m d’altitude, l’emblématique sommet de l’Aubisque avec ses célèbres vélos géants offre aux coureurs une vue imprenable sur les Pyrénées.
Comprenant la courte montée du Soulor, la descente d’Aubisque mène ensuite les coureurs au pied du méconnu Col de Spandelles. Ce petit col culminant à 1378 m et s’élevant de 854 m en 10 km sur une route étroite au milieu d’une végétation luxuriante, représente le troisième test de la journée.
Au programme de la Haute Route Pyrénées pour la 3ème fois, l’ascension irrégulière d’Hautacam est la première arrivée en altitude de la semaine.

Col d'Aubisque, versant Ouest- Crédit : Myrabella - Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Vélo de Route Très Difficile 122km 3900m

Etape 3 : Argelès-Gazost – Couraduque

Col du Tourmalet - Crédit : David via Flickr

Après avoir quitté Argelès-Gazost, le peloton s’échauffe sur la courte ascension du Col de Lingous, nouveauté en 2018, avant de s’attaquer au versant Est du Géant des Pyrénées.
Depuis Sainte-Marie-de-Campan, l’ascension du Tourmalet est longue de 17 km et se détache en 2 tronçons distincts. Les 5 premiers kilomètres sont plutôt roulants tandis que la pente ne descend pas sous les 8 % sur la deuxième portion.
La descente du Tourmalet jusqu’à Luz-Saint-Sauveur est un avant-goût de l’étape du lendemain. Les coureurs bifurquent vers l’ouest en direction du Col de Couraduque. C’est la deuxième fois que ce col est au programme de la Haute Route Pyrénées, après le contre-la-montre individuel en 2016.
Vélo de Route Très Difficile 117km 3300m

Etape 4 : Argelès-Gazost - Col de Portet

Étape en ligne la plus courte de la semaine avec 103 km au programme, la 4ème étape de la Haute Route Pyrénées 2018 est la plus nerveuse avec 4000 m de dénivelé́ positif et deux monstres culminant à plus de 2000 m d’altitude.
Après un départ donné depuis Argelès-Gazost, le peloton se dirige vers Luz-Saint Sauveur pour affronter le 2ème versant du Tourmalet en deux jours, une première sur la Haute Route Pyrénées.
Après une descente rapide, les coureurs gravissent l’ascension de 10,3 km d’Hourquette-Ancizan avant de s’attaquer à une ascension inédite : le Col de Portet. Culminant à 2215 m, le Col de Portet sera sans aucun doute l’un des temps forts de la semaine et le point culminant de la Haute Route Pyrénées depuis sa création.

Lacets du col de Portet - Crédit : Teddy65170, CC BY-SA 4.0, commons.wikimedia.org

Vélo de Route Très Difficile 103km 4000m

Etape 5 : Saint-Lary-Soulan - Cap de Long

Dans la montée de Cap de Long - Crédit : will_cyclist via Flickr

Après le challenge exigeant de la veille, le peloton profite d’une journée plus courte sur le vélo avec un contre-la-montre inédit !
Au programme de la Haute Route Pyrénées en 2016, l’ascension méconnue mais spectaculaire vers Cap de Long avait été le coup de cœur de beaucoup de participants.
En 2018, c’est seul contre la montre que les participants se mesurent à ce véritable joyau des Pyrénées. S’élançant un par un depuis le centre de Saint-Lary-Soulan, les coureurs serpentent sur 23 km à travers des paysages incroyables, aperçoivent des cascades de part et d’autre de la route et enchainent des virages en épingle dans les derniers kilomètres pour se hisser au sommet à 2170 m d’altitude.
Une fois arrivés, ils seront récompensés par une vue spectaculaire sur un lac de montagne d’un bleu perçant. Une ascension qui promet d’être inoubliable !
Vélo de Route Difficile 23km 1400m

Etape 6 : Saint-Lary-Soulan - Peyragudes

La 6ème étape démarre fort avec l’ascension du Col d’Azet, une montée de 780 m en 10 km.
Une fois au sommet à 1580 m d’altitude, les coureurs peuvent profiter de la vue avant de regagner la vallée du Louron et d’emprunter une portion descendante sur presque 60 km jusqu’au pied du Port de Balès.
Le Port de Balès est une ascension incontournable de la région. Depuis Mauléon-Barousse, la route s’élève tranquillement sur les sept premiers kilomètres au milieu de la forêt. La pente s’élève ensuite jusqu’à près de 10% et la vue se dégage sur un magnifique panorama dans les trois derniers kilomètres.
La troisième ascension du jour, le Col de Peyresourde, permet aux coureurs de basculer à nouveau dans le département des Hautes-Pyrénées et de se diriger vers Peyragudes. L’arrivée à l’altiport de Peyragudes, constitue la 5ème et dernière arrivée en altitude de la semaine, de la Haute Route.

Près du col de Peyresourde - Crédit : Anthospace, CC BY-SA 4.0, commons.wikimedia.org

Vélo de Route Très Difficile 129km 3300m

Etape 7 : Peyragudes - Pau

Col d'Aspin - Crédit : will_cyclist via Flickr

Lors de la dernière étape entièrement inédite, les coureurs font face à une seule difficulté, le Col d’Aspin, avant de savourer l’exploit accompli et de rouler triomphalement jusqu’à Pau.
Après la descente de Peyragudes, le peloton roule dans la vallée de l’Aure jusqu’à Arreau pour atteindre le pied d’Aspin. Culminant à 1489 m d’altitude, le Col d’Aspin est l’un des cols les plus célèbres de la région avec ses longs virages en épingle qui s’élèvent à flanc de montagne.
Une fois au sommet, les coureurs parcourent les 90 km restants jusqu’à Pau, en grande majorité en descente.
Arrivés à Pau, les participants peuvent célébrer leur performance après avoir parcouru 770 km et grimpé 20000 m de dénivelé positif en sept étapes chronométrées.
Vélo de Route Difficile 124.2km 1400m

Plus d'infos

Commentaires

Veuillez vous connecter pour pouvoir donner votre avis