Coup de zoom

Thomas Bonnet,
Champion d’Europe et du Monde VTT junior 2016

© Union Cycliste Internationale

Coup de zoom

Thomas Bonnet,
Champion d’Europe et du Monde VTT junior 2016

Le jeune athlète nous a accordé une interview exclusive sur son début de carrière explosif et nous livre ses bons plans vélo au cœur de sa Corrèze natale.

Bonjour Thomas, c’est un honneur que de t’accueillir dans la rubrique « coup de zoom » de notre eMag « Le plaisir à vélo ». Cela va faire un an bientôt que tu as été sacré champion du monde junior. Tu es devenu, très jeune, une figure emblématique de la discipline. Qu’est ce qui a changé dans ta vie depuis ton sacre ?

Bonjour ! Effectivement, cela va bientôt faire un an que je suis devenu champion du monde et ce qui a changé, c’est ma manière de faire au quotidien, une marche vers le professionnalisme que j’essaie d'améliorer de jours en jours pour franchir les prochains défis ! Je suis actuellement dans les starting-blocks pour la Coupe du Monde qui se déroulera la semaine prochaine en République-Tchèque et dans deux semaines en Allemagne.
Est-ce que le vélo est une véritable profession pour toi ?

Bien sûr, cette passion devient pas à pas mon métier, et c’est un grand bonheur de réaliser ce rêve que je nourris depuis tout jeune. En parallèle, je finis au mois de juin une formation d’éducateur sportif avec le CREPS de Poitiers, et l’on m’a également offert l’opportunité de devenir ambassadeur sportif auprès de la Corrèze à travers, entre autres, diverses interventions autour du sport de haut niveau.


Comment envisages-tu la suite de ta carrière pro ?

Je viens tout juste de rentrer dans la catégorie espoir, elle va durer pendant 4 ans, donc j’aurai à cœur de figurer aux avant-postes dans celle-ci. Le vélo est pour moi un véritable défi au quotidien, du plaisir avant tout, je ne m’imagine par arrêter avant de décrocher quelque chose d’unique.

"Le vélo est pour moi un véritable défi au quotidien, du plaisir avant tout..."

Quel serait ton plus beau rêve à vélo du coup ?
Forcément décrocher une médaille d’or aux JO. Pour les prochains, cela risque d’être difficile car pour être sélectionné, il faut déjà être élite et pour l’instant, je viens tout juste de rentrer dans la catégorie espoir. Il faudrait espérer un surclassement au bout de la troisième année ! Après tout, sait-on jamais ! :)


Tout ça, c’est beaucoup de travail ! Qu’est-ce que tu as changé dans ton quotidien pour arriver à atteindre tes objectifs ?
C’est clair que je suis beaucoup plus assidu sur la nutrition, la gestion du sommeil, ainsi que la préparation physique et mentale. En préparation physique, c’est vélo, forcément, et puis pas mal de musculation aussi.
Ça t’arrive d’aller rouler « pour le plaisir », sans penser à la performance ?
Oui presque tous les jours, je pars avec cette mentalité, et si le temps ne me correspond pas, je pense à mes objectifs pour accentuer ma détermination.


Tu dois sûrement avoir des coins secrets pour aller t’entraîner : quand tu rejoins ton club en Corrèze, tu vas rouler où ? On veut tout savoir !
Je suis licencié au VTT club d’Argentat depuis deux ans maintenant. Il m’arrive quand je descends de chez moi (Poitiers), d’aller rouler à Argentat, j’aime beaucoup le secteur de jeu. Le club d’Argentat se développe pas mal et il recueille aujourd’hui de plus en plus de licenciés.


Pour finir, qu’est-ce que tu dirais à un cycliste passionné pour le faire venir rouler en Corrèze ?
Du relief à arpenter, des vues magnifiques, un département très boisé… les ingrédients absolument essentiels à une sortie vélo réussie !

Merci beaucoup Thomas, on te souhaite donc le meilleur pour la Coupe la semaine prochaine ! On te suivra avec grand intérêt !