Rando-photo

Corse & Sardaigne, les îles méditerranéennes à vélo

© Valentin Chapalain

Rando-photo

Corse & Sardaigne, les îles méditerranéennes à vélo

Cliquez sur le tracé d'un parcours pour en obtenir les détails

La Sardaigne et le sud de la Corse : retour sur expérience



Du 27 février au 27 mars, j’ai sillonné à vélo une grande partie de la Sardaigne ainsi que le Sud de la Corse.

En solitaire, j’ai parcouru près de 1100 kilomètres, alternant entre les portions littorales et les zones de montagne que comptent ces deux belles îles méditerranéennes.
Mon périple cyclonomade fut jalonné de belles rencontres et de paysages souvent magnifiques voire paradisiaques.

A l’occasion de ce nouveau voyage en solo, j’ai également poussé l’Aventure à un degré que je n’avais encore jamais atteint jusqu’alors.
Ainsi, en ne réservant aucun logement et sans itinéraire précis, j’ai pu jouir d’une liberté totale.

J’en ai récolté de joyeuses expériences, des rencontres inattendues et de drôles d’anecdotes.

© Valentin Chapalain

En quelques chiffres :

• 25 jours de périple sur place + 4 jours pour me rendre et revenir en train et en ferry

• 1 080 kilomètres au total : 780 en Sardaigne et 300 en Corse

• des étapes longues de 15 à 75 kilomètres

• environ 25 kilogrammes à transporter, répartis dans 3 sacoches et 1 sac à dos

• 20 jours de très beau temps et des températures clémentes

• 1218 mètres, l’altitude du col de Bavella, le toit du périple

• 752 euros de budget tout compris

• une ribambelle de belles rencontres et plusieurs nuits chez l’habitant

• 14 bivouacs sauvages et peu de douches...

© Valentin Chapalain

Aperçu de mon périple en images...

Bivouac à Santa Giulia (Corse)
Pittoresque village d'Ulassai (Sardaigne)
Ruelle colorée à Bosa (Sardaigne)
Dans les rues d’Ulassai (Sardaigne)
Forêt dans le col de Bavella (Corse)
Pépé, Sarde rencontré près de Dorgali (Sardaigne)
Lever du soleil à Cala Gonone (Sardaigne)
Littoral dentelé près de Cala Gonone (Sardaigne)
Nature intacte sur l'île de Caprera (Sardaigne)
Seb, cyclovoyageur à Capo Comino (Sardaigne)

La Sardaigne, un petit air d'Italie !

J’ai beaucoup apprécié mon passage en Sardaigne d’autant plus que la météo y a été radieuse. Du soleil presque tous les jours et une température de 15 à 20°C en moyenne.

Tout d’abord, j’ai aimé les paysages qui m’ont accompagnés durant 18 jours. Parsemé de somptueuses calas, de promontoires rocheux, de vastes étendues naturelles et d’abruptes falaises calcaires, le littoral est magnifique.

Les montagnes sardes, très sauvages, regorgent aussi d’agréables endroits pour randonner et de typiques villages pour y faire une halte.

Ensuite, en Sardaigne, j’ai fait de belles rencontres (locaux, cyclovoyageurs, touristes) qui ont bonifiées mon errance solitaire. Ainsi, j’ai trouvé les Sardes avenants, souvent prêts à rendre service et plutôt respectueux à l’égard des vélos sur la route.

Finalement, la seule chose qui m’a déplu en Sardaigne, c’est la médiocre gestion des déchets. Que de détritus sur le bord des routes !

Mes coups de cœur en Sardaigne :

• les chouettes et nombreuses rencontres
• le Nord-Ouest de la Sardaigne (Stintino, le Parc Régional de Porto Conte, Capo Caccia, Alghero)
• la superbe et colorée ville de Bosa
• en montagne, le secteur de Gairo Sant’Elena, Ulassai et Jerzu
• l’atmosphère dans les villages de montagne, les paroles, les saluts et les mains tendues pour m’encourager
• sur la côte Est, le Parc National du golfe de Orosei – Gennargentu avec ses splendides calas et ses paysages montagneux
• l’archipel de la Maddalena et notamment la très sauvage île de Caprera
• les nombreux bivouacs sauvages dans des cadres magnifiques (cala, plage, sous-bois, pinède, col)
Cala Fuili près de Cala Gonone
Ruelles du bourg médiéval de Galtelli
Village de Bosa vu de loin
Plage de la Pelosa

La Corse, l'île de Beauté !

Après 18 jours en Sardaigne, j’ai terminé mon périple à vélo par 7 jours dans la partie méridionale de la Corse.

De Bonifacio à Ajaccio, j’ai pu apprécier les richesses naturelles de l’île de Beauté en dépit d’une météo plus aléatoire et variable. J’ai eu quelques averses mais aussi du soleil et 25°C.

Au niveau des paysages, j’ai préféré la côte Ouest qui s’étend du golfe de Valinco Propriano à celui d’Ajaccio à la côte orientale allant de Bonifacio à Solenzara. Par ailleurs, l’épique ascension du col de Bavella dans les montagnes fut l’un des moments forts de mon escapade corse.

Si j’y ai fait nettement moins de rencontres qu’en Sardaigne, les Corses croisés en chemin furent souvent très agréables et de bons conseils.

À coup sûr, je retournerai en Corse pour apprécier plus longuement ces beaux paysages et aussi pour découvrir la partie centrale et le Nord de l’île de Beauté.

Mes coups de cœur en Corse :

• la rude ascension du col de Bavella et ses 1218 m d’altitude, le toit de mon périple
• le secteur de Propriano à Ajaccio : ses routes qui serpentent à flanc de montagnes le long du littoral, ses belles plages et ses magnifiques coins de nature
• la plage de Santa Giulia au Sud de Porto Vecchio
• Bonifacio
Falaises calcaires de Bonifacio
Au col de Bavella (1218 m d’altitude)
Criques entre Propriano et Ajaccio
Troupeau de moutons sur la route

Commentaires

Veuillez vous connecter pour pouvoir donner votre avis