Parcours Vélo de Route 
La traversée de Tenerife, des brumes du Nord au soleil du Sud

Fred - Éclaireur

Cet itinéraire superbe permet de relier le Nord-Est au Sud-Ouest de Tenerife. C’est l’occasion de joindre deux parties totalement différentes de l’île : au Nord, La Laguna, ville coloniale et authentique sur les hauteurs souvent embrumées ; au Sud, les stations balnéaires et plages ensoleillées.
Parmi les trois alternatives qui permettent de traverser l’île de part en part, celle-ci est sans doute la plus « facile », face à l’itinéraire de la côte Nord, très beau mais difficile, et face à l’itinéraire central, qui emprunte la route mythique du Teide pour atteindre 2400m, autant dire du très lourd…
Pour ce qui nous concerne, le parcours se fait à flanc de montagne le long de la côte Sud, coincé entre les crêtes de la « cumbre dorsal » et l’océan Atlantique, dans des paysages arides. Magnifique.
Vélo de Route Difficile distance 108 km elevation 1380 m
Le départ se fait du parvis de l’église de la Concepción à La Laguna, ancienne capitale des Canaries et 2nde agglomération de l’île. Cette ville coloniale a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1999. Nous sillonnons les rues piétonnes affluentes du centre et découvrons les façades multicolores et caractéristiques de la ville. Les nombreuses terrasses vous invitent à déguster un petit « barraquito » (spécialité locale à base de café) avant le départ.
Une fois quittée La Laguna, on traverse l’autoroute pour prendre une route en descente qui coupe vers le Sud et permet d’éviter la circulation de Santa Cruz. Cette route est très empruntée par les cyclistes locaux, notamment le week-end, qui viennent se dégourdir les jambes sur un parcours agréable et relativement accessible (si on le compare à la plupart des « tampons » de l’île).
On domine rapidement l'océan, la route est tranquille, et on apprécie les vues superbes sur les montagnes, la mer, et la ville de Candelaria, que les zones industrielles et nombreux immeubles en contre-bas n’arrivent pas à gâcher... Les panneaux incitent à la prudence vis-à-vis des cyclistes, qui sont très respectés par les automobilistes de l’île.
On traverse des zones peuplées, avec de nombreuses « guachinches » (petites tavernes typiques) jusqu’à Guimar, joli village sur les hauteurs, connu notamment pour ses mystérieuses pyramides. L’atmosphère est tranquille, même si à cet endroit la circulation est un peu plus dense.
On est déjà un peu montés, mais les choses se compliquent à la sortie de Guimar avec la côte de la Hidalga, dont on aperçoit le sommet. Les vues sur le littoral derrière nous sont une fois encore magnifiques… Dans la montée, un mémorial émouvant rend hommage à un cycliste canarien décédé sur la route, et nous rappelle de ne pas nous laisser griser.

C’est ensuite la traversée de zones arides sur les hauteurs, une succession de « pueblitos » et de « barrancos », sur des routes au revêtement franchement pas terrible, jusqu’à ce qu’on aperçoive plus loin au Sud le profil de la « Montana Roja », butte en bord de mer, au pied de laquelle les plages accueillent les fans de wind et kite surf. La route est assez difficile, en montée douce mais relativement continue. On laisse sur la droite la route qui monte à Las Vegas, en quelque sorte une antithèse de son homonyme américain, tout petit hameau en hauteur, point de départ de très belles randonnées pédestres et VTT.
On arrive finalement à Chimiche, lieu de bifurcation vers la descente finale. La route est bien meilleure, mais pour ce qui est de l’ambiance, on déchante un peu avec l’atmosphère urbaine qui se dégage, aéroport, zones commerciales, autoroute. Une fois en bas, la suite est une succession de routes peu agréables pour rejoindre Los Cristianos. Une alternative depuis Chimiche est de continuer sur les hauteurs via la TF-28, plus agréable, mais plus difficile également (ne pas oublier qu’on a au niveau de Chimiche déjà 75km dans les jambes, souvent sous le soleil...).
L’arrivée à Los Cristianos est agréable, avec la vue sur l’ile de la Gomera. On suit les rues denses du centre-ville puis des zones piétonnes ou semi-piétonnes en bord de plage, bondées de touristes rougis par le soleil, pour arriver à la très belle « Playa del Duque », notre destination finale, pour un repos bien mérité sur le sable fin.
Trace GPX
Fiche PDF
Widget HTML
Descente depuis la Laguna
Descente depuis la Laguna
A Tenerife, on respecte (vraiment) les cyclistes
Cyclistes sur les lacets en descente
Vue sur Candelaria
Guachinche
Guïmar
A la sortie de Guïmar
Les zones arides du Sud
Pueblito
Traversée de Barranco
Playa del Duque à Costa Adeje

Prévisions météo - La Laguna

Aujourd'hui

Nuageux
19°C
 

  100%
  4.6 km/h   SE
Demain

Nuageux
22°C
22°C

  98%
  8.26 km/h    SO
Dimanche

Légères pluies
22°C
20°C

  100%
  9.78 km/h    SO

Informations complémentaires

Trafic : Relativement Dense
État des Routes ou Chemins : Des Difficultés Techniques

Commentaires

Veuillez vous connecter pour pouvoir donner votre avis