Dossier Spécial

Les Pyrénées, suivez notre guide N'Py et défiez les sommets à vélo !

Luz Ardiden © Pretre photo via Flickr

Dossier Spécial

Les Pyrénées, suivez notre guide N'Py et défiez les sommets à vélo !

Comme les plus grands champions du Tour de France, prenez la route des cols, et imprégnez-vous de l’air pur de la montagne.

Plongez dans les eaux thermales précieuses et essentielles des fonds de vallées et suivez notre guide partenaire N’Py, qui nous dévoile ses bons plans pour parcourir en toute sérénité, une partie de cet écrin de nature préservée.

C'est parti pour un dossier spécial au sommet !

Pourquoi vous devez faire du vélo dans les Pyrénées

Les Pyrénées sont l’une des étapes incontournables du Tour de France. Chaque année, depuis plus de 100 ans, la célèbre épopée passe par la chaîne montagneuse avec son lot de célèbres anecdotes sportives et touristiques. Revivez les moments forts de la Grande Boucle à travers une sélection d’incontournables sélectionnés par N’Py, notre spécialiste du coin.

Comme les coureurs du Tour, en mode Sportif

La chaîne des Pyrénées, vous l’aurez compris, c’est principalement de la montagne. Les vallées sont souvent parallèles les unes aux autres, généralement orientées du sud par le fond de vallée vers le piémont au nord, et reliées par une série de cols. C’est le paradis des sportifs : avec un pied à terre en fond de vallée et un peu d’entrainement, on peut facilement se faire des boucles de deux à trois cols dans une journée avec des paysages à couper le souffle et revenir à son point de départ sans solliciter qui que ce soit pour rentrer à bon port. Quelques cols mythiques : le Tourmalet, l’Aspin ou encore l’Aubisque sont bien connus des professionnels.

Comme les globe-trotteurs, en mode Itinérance

Replongez dans l’histoire ! Saviez-vous que l’actuelle route des cols, qui relie l’Atlantique à la Méditerranée sur 952 km en passant par 34 cols Pyrénéens tous aussi remarquables les uns que les autres, était autrefois appelée la route thermale ? Si vous décidez de traverser les Pyrénées à vélo, gardez quelques étapes pour vous plonger dans ses eaux sulfureuses et bienfaitrices. Avant de reprendre la route, à la manière de la Reine Margot qui allait « prendre les eaux » à Cauterets, refaites-vous une santé aux Bains du Rocher !

Col du Tourmalet par Barèges © OT Grand Tourmalet

Comme les accrocs à la nature, en mode VTT

Les Pyrénées offrent un terrain de jeu hors du commun pour le VTT ; dans la nature ou bien en bike park, le vététiste trouvera pour sûr son bonheur. Les espaces aménagés fleurissent un peu partout comme par exemple à Piau-Engaly depuis bientôt 10 ans ou encore à Peyragudes depuis le 11 juillet 2016. Un incontournable pour les confirmés reste sans nul doute la descente du Pic du Midi, avec sa mythique descente de plus de 1400 m de dénivelé !

Comme les nouveaux explorateurs, en mode VAE

Avis aux conjoints et conjointes de cyclistes ! Et si l’on vous dit que oui, c’est bel et bien fini, vous n’allez plus attendre des heures interminables en haut d’un col, à vous cailler dans le vent, un tube de coup de boost dans une main et une bouteille d’eau minérale dans l’autre pour ravitailler votre champion ou votre championne. Allez donc faire un petit tour en fond de vallée, vous y trouverez nombre de locations de vélos électriques pour accompagner enfin votre athlète sur les routes du succès, comme par exemple à Loudenvielle, à la Marmotte Sport. Non seulement vous vous bougez, mais en plus, vous faites la fierté de votre moitié !

Avant le séjour, révisez vos dossiers

Situation géographique : les Pyrénées, chaîne de montagnes située au Sud-Ouest de la France, à la frontière espagnole, relient l’océan Atlantique à la mer Méditerranée, sur les régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Longueur : 430 km.

Largeur : maximum 150 km.

Superficie : 19000 km2.

Nombre de cols : Environ 200 sur l’ensemble du territoire espagnol et français.

Point culminant : Le Pic d’Aneto, situé en Espagne (3404 m d’altitude).

Petit guide de survie

Règle n°1 : Sachez communiquer !
En maîtrisant quelques bases de patois, les habitants ne vous en seront que mieux reconnaissants !

Petit exemple de conversation entre un cycliste égaré et un ami des cyclistes pyrénéen :
- adiu, et qu’est-ce que vous fichez là ?
- oh j’ai pris une route a bisto de nas… et me voici !
- entchouli, vous avez dû en faire du chemin ! Pecaïre, asseyez-vous donc, et prenez un petit pastaga !

Règle n°2 : Sachez apprécier les produits locaux !
Allez donc faire un petit tour à la foire des côtelettes à Luz-Saint-Sauveur.
On l’accompagne toujours d’un petit verre de rouge, pour fêter le retour des troupeaux au village !

Règle n°3 : Appelons un chat, un chat !
Dans les Pyrénées, il n’y a pas de chamois, mais d’agiles isards. Alors au détour d’un col, à la jumelle, faites valoir votre culture générale et impressionnez la galerie !

Suggestion d'itinéraires

Étape 1 : Col d’Aspin - Hourquette d’Ancizan

Mythique et enivrant...

Vélo de Route Difficile distance73.7km elevation1995m

Le col d’Aspin, incontournable du Tour de France, offre une vue des plus spectaculaires sur la naissance des Vallées d’Aure et du Louron. La Hourquette, peu fréquentée, et dont la route est particulièrement étroite, saura vous charmer et vous ramener tout en douceur au coeur de la Vallée d’Aure.

© JN Herranz - OT Grand Tourmalet

Étape 2 : Le col du Tourmalet

Sportif et exigeant...

Vélo de Route Moyenne distance19.4km elevation1435m

Un parcours qui s’adresse aux meilleurs grimpeurs avec une pente à 7.4 % depuis Luz-Saint-Sauveur (711 m) jusqu’à l’arrivée au col du Tourmalet (2115 m). Une route mythique assez sinueuse qui demande endurance et technicité.

© JN Herranz - OT Grand Tourmalet

Étape 3 : Sur les terres basques, le Tour de Soule

Traditionnel et dépaysant...

Vélo de Route Difficile distance84.5km elevation1302m

Magnifique boucle de caractère qui réclame un bon entraînement ! Elle traverse de ravissants villages et une campagne dans un écrin de verdure. Son profil de type fractionné, ses butes raides en font un défi sportif de toute beauté.

© CDT64 - Ziklo

À ne vraiment pas louper

Sur les trois étapes sélectionnées par les soins de nos experts Pyrénéens chez N’Py, on vous a déniché trois petits coins de paradis… parce qu’il n’y a pas que le vélo, dans la vie !

© JN Herranz - OT Grand Tourmalet

Lac de Payolle

Un écrin de nature, au cœur d’une des plus belles sapinières des Pyrénées, au pied du col d’Aspin et de la Hourquette d’Ancizan. Ses abords offrent de vastes espaces pour la pratique de diverses activités de plein air telles que le VTT, la course d’orientation, le parapente, la pêche ou encore la voile sur le lac, des balades à cheval...

© JN Herranz - OT Grand Tourmalet

Col du Tourmalet

Mythique col du Tour de France, allez déposer en haut du Tourmalet un sticker mountNpass, et entrez dans la légende ! Le col est franchi pour la première fois dans le cadre de la Grande Boucle en 1910, lors de la première grande étape pyrénéenne. On y trouve notamment à son sommet, la stèle commémorative à Jacques Goddet, ancien directeur du Tour de France, ainsi que la sculpture géante d’un coureur nu, en position de danseuse.

© Couleurs et Traditions

Église Saint-Blaise

Le petit village de l’Hôpital-Saint-Blaise se distingue par son église du 12ème avec son style hispano-mauresque. Celle-ci est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, et se situe sur les chemins de Compostelle. Le village doit son nom à un ancien établissement d’accueil pour les voyageurs, aujourd’hui disparu. Les plus gourmands pourront se restaurer dans l’un des deux établissements qui proposent des menus à base de produits fermiers. Un vrai régal !

Avant un séjour dans les Pyrénées, adaptez votre régime alimentaire !

La recette : le Rocher des Pyrénées

© Gérard Latour

C’est le gâteau des grands événements ! Naissances, baptêmes, communions, anniversaires ou mariages, il fait l’admiration de tous et trône majestueusement sur la table des desserts !

Ustensiles :

Pour la pâte, de grands récipients et des fouets. Pour la cuisson, un cône de bois spécifique (en châtaigner, en hêtre) ou en métal, recouvert de papier sulfurisé ou d’alu, un tournebroche, une lèchefrite, un bon ami et bien sûr… une cheminée !

Ingrédients (pour un gâteau de 30 cm de haut et de 2 kg) :

500 gr de beurre
750 gr de farine
750 gr de sucre
18 œufs
15 cl de rhum de qualité
2 ou 3 sachets de sucre vanillé
du sel

Confection et préparation de la cuisson :

Séparer les blancs et jaunes d’œufs. Battre les jaunes avec le sucre en poudre jusqu’à blanchiment. Ajouter le rhum et le beurre fondu, le sel ainsi que le sucre vanillé. Incorporer délicatement la farine tamisée puis les blancs d’œufs montés en neige.
Laisser reposer la pâte une bonne heure. Recouvrir de papier sulfurisé ou d’alu le moule conique, le graisser, le placer au-dessus de la lèchefrite, à proximité des braises et faire chauffer le moule.

Cuisson :

1h30, à la broche, et au feu de cheminée. Verser sur le moule une première louche de pâte. Dès qu’elle prend, verser plusieurs louches de pâte en répartissant le long du moule tandis que votre bon ami tourne la broche de façon régulière. Continuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte tout en pensant à récupérer, dans la lèchefrite, celle qui est tombée pour s’en régaler ! De la régularité du tournage de la broche dépend la formation des « pics ». La cuisson peut durer plusieurs heures en fonction de la taille du gâteau.

Service :

Une fois la cuisson terminée, laisser refroidir le gâteau et le démouler délicatement. La dégustation peut attendre deux ou trois jours, le gâteau n’en sera que plus savoureux. On le servira découpé en tranches, de préférence avec une crème anglaise.

Le rendez-vous à ne pas manquer :

Nous parlons bien sûr de la fête du gâteau à la broche, au mois de juillet, à Arreau. Venez découvrir la fabrication du célèbre rocher des Pyrénées, et assistez au spectacle fascinant du démoulage du gâteau, qui, après une journée entière de cuisson, atteint une hauteur de plus d’1m80 !

Pour un accueil aux petits oignons

Nous vous recommandons 3 amis des cyclistes que nous connaissons bien et qui mettent un cœur à l’ouvrage tout particulier pour bien accueillir les cyclistes. Que vous soyez en famille ou en groupe, nous vous garantissons un accueil au top pour votre séjour cyclo dans les Pyrénées.

Les Balcons de la Neste

Elodie

Idéalement située au coeur des grands cols, la résidence les Balcons de la Neste est le lieu incontournable si on veut se frotter aux mythiques cols du Tourmalet, d’Aspin, ou encore du Peyresourde... Et les moins connus comme le Port de Balès, le col d’Azet, et bien d’autres... Tous accessibles en quelques coups de pédales !

Résidence Val du Roland

Dominique

Située à 500 m du coeur du village de Luz-Saint-Sauveur, la Résidence Val de Roland vous propose ses appartements avec jardin ou balcon. Parmi ses nombreuses prestations, vous bénéficierez notamment de sa piscine intérieure/extérieure et de son espace détente (sauna, hammam) pour vous relaxer après une bonne sortie vélo.

L'Auberge de l'Etable

Bénédicte

A l’écart des turbulences et à proximité des grands axes de communication, l’Auberge de l’Etable est située à la limite du Béarn et du Pays Basque au cœur du village de Montory, village de la Haute-Soule. Vous y trouverez calme et détente, et découvrirez la richesse en traditions de cette région, dans un cadre champêtre et convivial. Amis cyclistes, vous disposez d’un garage à vélo fermé, d’un petit déjeuner adapté et d’un dîner sportif pour pouvoir affronter les cols environnants dans les meilleures conditions. Venez profiter des magnifiques panoramas offerts par notre nature basco-béarnaise.

Tous les détails